Visioconférence CRSC–MGIMO–KBGU a relié Paris et les universités russes

Le 26 février, le Centre de Russie pour la science et la culture à Paris a organisé une table ronde : « Dimension internationale des projets régionaux dans les domaines de la science et l’éducation pour la jeunesse ». Les principaux sujets de discussion étaient les questions multilatérales de la diplomatie internationale et l’enseignement ciblé de haut niveau des jeunes en Russie et en France.

Le format de la réunion a été proposé par le MGIMO (L’Institut d’État des relations internationales de Moscou auprès du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie) et soutenu par les Agences fédérales « Rossotrudnichestvo » et « Rosmolodezh ». L’Ambassade de la Fédération de Russie et le Conseil de coordination des compatriotes russes en France ont activement participé à l’organisation de la visioconférence. Le député de la Douma d’État de la Fédération de Russie Monsieur Bifov a joué un rôle important dans l’organisation de cet événement.

Le sujet et le choix des coorganisateurs, y compris, entre autres, la « source » du personnel diplomatique et de compétences et savoir-faire politiques des deux pays – le MGIMO et l’Institut d’études politiques de Paris, « Sciences Po » – constituent le principal axe de la discussion.

La conférence a été modérée avec brio par Monsieur Boris Ananiev, enseignant à l’Institut d’État des relations internationales de Moscou auprès du Ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie (MGIMO).

Les participants à la table ronde ont abordé un certain nombre de problèmes internationaux pertinents et discuté des efforts déployés par la diplomatie russe pour résoudre les problèmes actuels.

Deux grands spécialistes des affaires internationales, Monsieur Ivan Géorguiévitch Tulin (Russie) et Monsieur Yvan Blot (France) ont été commémorés lors de la conférence.

Monsieur Artem Studennikov, Ministre-conseiller de l’Ambassade de Russie en France, et Monsieur Roland Hureaux, écrivain et enseignant à l’Institut de Géopolitique des Populations ont présenté leur exposé dans le cadre du module diplomatique de la table ronde.

Les problèmes de la diplomatie à l’époque des stéréotypes sociaux et de la confrontation de l’information ont été abordés.

Un autre sujet important de la table ronde était la présentation du projet « Rencontre avec le Caucase russe », mis en œuvre avec le soutien de la Douma d’État de la Fédération de Russie, de l’UFR de la théorie politique du MGIMO et du Centre d’analyse international « Rethinking Russia ». Le projet vise à informer les jeunes et les étudiants étrangers avec le Caucase russe et à promouvoir une image positive de la région en Russie et à l’étranger.

Monsieur Kaskoulov a prononcé le message de bienvenue de Monsieur Bifov, Adjoint du député de la Douma d’État de la Fédération de Russie. (Le texte de son allocution est publié sur le site-web du CRSC à Paris).

Dans le cadre de cette partie du Forum, a eu lieu une visioconférence entre le CRSC, les étudiants du MGIMO et de l’Université d’État de la République de Kabardino-Balkarie de la Fédération de Russie. Au cours de la diffusion, les étudiants ont présenté leurs projets et ont eu l’occasion exceptionnelle de poser leurs questions aux experts internationaux présents dans la salle du CRSC.

Dans le cadre de la visioconférence, les échanges universitaires ou scolaires ont été abordés en tant que moyen d’élargir la coopération russo-française en matière d’enseignement universitaire. Les problèmes liés aux stéréotypes à l’égard de la Russie ont été également abordés. Les approches et les moyens éventuels pour les surmonter ont été envisagés grâce au fait que les possibilités et les perspectives de l’éducation russe ont été portées à la connaissance du public ciblé des étudiants étrangers présents dans la salle. 

La table ronde s’est déroulée à haut niveau technique, accompagnée de la traduction simultanée en russe, anglais et français. L’événement a attiré l’attention du public. La retransmission de la réunion a été organisée sur des réseaux sociaux du CRSC ayant touché le public le plus nombreux possible.

Compressed file