Des représentations de nouveaux groupes artistiques du CRSC à Paris et une « bataille » des chorales avec la participation d’invités normands ont été présentés lors de la soirée festive à l’occasion du Nouvel An

Compressed file

Le 13 décembre, au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris, une soirée festive à l’occasion du Nouvel An a été organisée pour les étudiants et les enseignants des Cours de langue russe (CdR) du CRSC.

Depuis de nombreuses années, les CdR du CRSC sous la direction d’Olga Sekletova ont acquis une grande autorité, une attractivité et une compétitivité notables en France. Grâce aux efforts de l’Administration des Cours, un niveau toujours élevé de formation est maintenu, et une approche individuelle est assurée lors des cours en groupe. La direction des Cours de Russe met tout en œuvre pour assurer l’accès à l’enseignement aux étudiants de tous les groupes d’âge avec différents niveaux de compétence linguistique. La technologie unique d’enseignement de la langue russe, combinant des méthodes d’enseignement innovantes, interactives et classiques, permet de créer une immersion dans l’environnement linguistique de la communication réelle dans le cadre de la leçon.

Dans son allocution de bienvenue, le directeur du Centre Konstantin Volkov a noté que la fête des Cours de russe est devenue non seulement une belle tradition, mais aussi une bonne occasion de tirer le bilan de l’année. Il a remercié les étudiants pour leur fidélité, et les enseignants pour leur excellent travail et leur professionnalisme, car les CdR gardent leur place parmi les cours de langue les plus réputés à Paris. Puis, «pour dresser le bilan», il a invité sur scène deux nouveaux groupes artistiques d’enfants créés au CRSC en 2019.

La première à monter sur scène était l’École de danse contemporaine « Kalinka », sous la direction de la danseuse de ballet, gymnaste et chorégraphe Tatyana Seliverstova. Elle fait partie de la compagnie de danse parisienne « Prince Igor » dirigée par l’Artiste émérite de la Russie Igor Goriatchkine, ancien danseur du Ballet Igor Moïsseïev. Tatiana Seliverstova a déjà élevé un certain nombre de sportifs professionnels. Ses élèves – gymnastes – vainqueurs des Championnats du Monde et d’Europe, certains d’entre eux poursuivent leur carrière au Cirque du Soleil et au Palais de Friedrichstadt.

Pour les élèves de l’École de danse, cette performance était leur première. Devant les invités français du Centre se sont produits deux groupes d’enfants d’âges différents qui ont présenté la danse « Le Banc » (les petits) et la version techno-acrobatique « On apprend à l’école » (les grands).

Le flambeau a ensuite été transmis à un autre « novice » du CRSC – le Choeur d’enfants « L’Harmonie » sous la direction du compositeur et chef d’orchestre Alexandre Dmitriev. Les jeunes interprètes (6 ans et plus) ne font leurs études au CRSC que depuis quelques mois seulement, mais ont déjà pu présenter des œuvres vocales assez complexes : « La chanson qui parle d’une girafe », « La Nuit Vénitienne » et « La Chanson de route » (les deux derniers sont arrangés par A.Dmitriev).

Selon la tradition, la partie centrale de la soirée était comme toujours la représentation des étudiants étrangers qui font partie de la Chorale « Glinka » des CdR du CRCS. Cette fois-ci, le public a donc chaleureusement accueilli ses camarades de cours, qui avaient préparé un nouveau programme pour ce concert.

Présentant le collectif musical, l’animatrice de la soirée, Asya Ovchinnikova, a noté que depuis maintenant 10 ans, les étudiants des Cours apprennent activement et interprètent avec succès des chansons en russe au sein de la Chorale des CdR sous la direction de Svetlana Altoukhova, professeur au Conservatoire Alexandre Scriabine. Le répertoire de la Chorale comprend des airs d’opéras classiques, des romances, de la musique populaire, des airs de Noël et du Nouvel An, des chansons cosaques. Il a déjà ses vedettes reconnaissables avec leur forte personnalité créative.
À l’approche du Nouvel An, Svetlana Altoukhova a préparé une autre surprise – la première du Chœur d’enfants du Conservatoire Alexandre Scriabine auprès du CRSC. K.Popov et L.Moren ont interprété la chanson pour enfants « L’Arbre de Noël » et la célèbre chanson de film « Qui qui défiera le novice ! », repris joyeusement par le public.

Le point culminant de la soirée a été la représentation d’un chœur normand. Il avait été invité par le directeur du CRSC suite sa participation à une soirée de gala à Hérouville-Saint-Clair à l’occasion de l’anniversaire du jumelage avec la ville russe de Tikhvine. En réponse à l’invitation du CRSC, l’organisation du voyage de toute l’équipe du choeur composée de 25 chanteurs-interprètes, durant cette période très difficile pour la France en termes de transport, a été aimablement prise en charge par le Maire de la ville en Normandie Rodolphe Thomas.

L’inspirateur et créateur du chœur français est le musicien Léonid Zélitchonok. Le répertoire du collectif comprend des chansons orthodoxes, folkloriques russes, arméniennes et géorgiennes. Malgré le fait que le groupe vocal n’existe que depuis neuf mois, il se distingue par d’étonnantes possibilités vocales et artistiques. L’interprétation polyphonique complexe des choristes français sonne très juste au niveau d’intonation et très précis au niveau phonétique.

Pleine d’ardeur incroyable, une partie des numéros musicaux a été accompagnée de la joyeuse danse russe des choristes de Leonid Zelitchonok, dont pas tous peuvent se vanter de leur jeune âge.

Le chef de chœur lui-même, à la fois chanteur et musicien multi-instrumentiste, a fait découvrir aux invités de la soirée toute une « encyclopédie » d’instruments folkloriques russes. La musique folklorique était interprétée sur des instruments à cordes traditionnelles (gousli, balalaïka, goudok, domra, guitare), cellophane (imitation de jouer de l’écorce de bouleau), accordéon à touches boutons et toute une famille d’instruments en lien, dont un est apparu sur scène de façon inattendue, depuis le talon d’une botte…

Le public a chaleureusement accueilli le chœur d’Hérouville-Saint-Clair et ne le laissait pas quitter la scène pendant un long moment. Le chœur a interprété les dernières chansons avec le public, qui a chanté avec enthousiasme avec les choristes français, présentant avec tout leur cœur la culture musicale russe à leurs compatriotes.

La soirée s’est clôturée par un cocktail festif avec une présentation des plats traditionnels russes.

Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file