Le CRSC à Paris a organisé des spectacles du Nouvel An pour les enfants russes de familles françaises

Compressed file

Les 18 et 19 janvier, plusieurs représentations joyeuses ont eu lieu au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris pour féliciter des enfants russes adoptés par des familles françaises à l’occasion du Nouvel An.

C’est à l’initiative de l’Association des Parents Adoptant en Russie « APAER » (Paris) et de « Pour Kungur » (Gargilesse-Dampierre) que la tradition de ces festivités s’était implantée en France il y a 15 ans. Depuis de nombreuses années, l’Ambassade de Russie en France exerce cette noble mission.

Depuis 2019, le Centre de Russie pour la science et la culture accueille cette fête annuelle pour enfants sur sa scène.

Pendant les deux jours du weekend, trois représentations ont été organisées au CRSC, ayant attiré au total plus de 400 spectateurs, dont 160 enfants, environ 200 parents, des invités du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, des organismes publics et des associations d’adoption et de tutelle, des compatriotes russes et des représentants d’institutions étrangères.

À l’invitation des organisateurs, Charlotte Giraud, présidente de l’Agence française pour l’adoption et Denis Barbe, chef de la Mission d’adoption à l’étranger du Ministère français des Affaires étrangères, ont également été présents aux festivités du CRSC.

Parmi les invités sont arrivées rendre visite à leurs anciens élèves, Svetlana Barsoukova, ancienne directrice de l’orphelinat de Kungur, Inna Orlova, directrice du « Centre pour enfants sans soins parentaux » de la ville de Tchaïkovski, psychologue Olga Krylasova (Kungur) et institutrice principale Valentina Mansourova (Kudymkar) ayant travaillé avec de nombreux enfants adoptés depuis plus de 15 ans.

Dans son allocution de bienvenue, le directeur du CRSC Konstantin Volkov a exprimé sa reconnaissance aux organisateurs et aux participants des représentations. Il a salué les activités quotidiennes de Marie Garidou et Hélène Texier, les directrices des deux associations françaises susmentionnées, dans le suivi de l’état de santé et des conditions de vie des enfants adoptés de Russie en France. Il a souligné le rôle de l’activité de ces ONG dans l’établissement des contacts culturels interrégionaux avec diverses régions russes.

S’adressant aux jeunes compatriotes, le directeur a noté que les portes du CRSC leur étaient toujours ouvertes et il a souligné qu’en 2019 le Centre a apporté des changements importants à ses activités prlanifiées, créant de nouvelles possibilités pour le développement culturel et la communication des enfants français et russes d’âges différents.

Lors de la présentation de son association, la présidente Marie Garidou a évoqué ses actions les plus importantes et a attiré l’attention sur le matériel publié par l’APAER sur les pages de son magazine « Michka », avec des histoires de jeunes adoptés entre 1992 et 1994, leurs souvenirs d’enfance liés à l’intégration dans une nouvelle famille en France, conçus pour faciliter l’adaptation des autres enfants.

Le programme de chaque spectacle comprenait des représentations éclatantes de troupe théâtrales de jeunes de Russie et de France.

Les jeunes lycéens de la troupe « Gargilesse Band » d’une commune française (qui ne compte que 350 habitants) Gargilesse-Dampierre, inscrite sur la Liste des plus beaux villages de France, ont joué un spectacle fascinant sur la Russie.

En juillet 2019, la première du spectacle « Le Petit Prince est de retour » joué par les lycéens au CRSC avait inauguré le festival russo-français « Amitié – Les enfants du Monde » organisé dans le Kraï de Perm par l’association « Pour Kungur ». Ce voyage inoubliable a constitué la base du scénario des performances de jeunes acteurs français comprenant des éléments d’enseignement interactif de la langue russe.

La première partie du programme a été complémentée par une splendide représentation préparée par le studio de danse contemporaine « Kalinka » qui est ouvert au sein du CRSC sous la direction de Tatyana Seliverstova. Les spectateurs ont pu apprécier une danse élégante « Flocons de neige » interprétée par le groupe des grands et la vive danse « Petit banc » interprétée par le groupe des plus jeunes.

Dans la seconde partie du spectacle c’est le collectif du théâtre « Vis-à-vis » de Perm sous la direction d’Olga Nikonova qui a pris le relais. Ce n’est pas la première année que les Permiens viennent à Paris avec leurs productions d’auteur caritatives traduites en français. Cette fois, le théâtre a montré une performance fascinante, riche en éléments folkloriques, basée sur « Le Conte du pêcheur et du petit poisson » d’Alexandre Pouchkine.

Immersion dans un riche langage poétique de Pouchkine dans le prologue, accessoires authentiques, danses folkloriques avec cuillères et foulards, trouvailles scéniques, éléments acrobatiques – telle était la nouvelle mise-en-scène, préparée spécialement pour être présentée au CRSC.

Toutes les représentations se sont déroulées dans une ambiance chaleureuse et familiale, et les rencontres avec les acteurs ont été originales et mémorables.

À l’occasion de la fête, deux expositions de dessins d’enfants ont été organisées au CRSC. Une collection de 100 dessins réalisés par des élèves du Kraï de Perm sur le thème « Mon rêve pour le Nouvel An » et une série d’œuvres d’enfants nés en Russie adoptés en France, basées sur les fables d’Ivan Krylov.

Les jeunes artistes ont reçu des diplômes commémoratifs des mains du directeur du CRSC, qui a remercié chaque participant.

La soirée festive au CRSC s’est clôturée par la remise des cadeaux du Nouvel An, un goûter amical et une séance photo au pied d’un élégant sapin de Noël.

Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file
Compressed file